Err

Revue - Norton 88 Dominator

Revue - Norton 88 Dominator Cylindrée : 500

Modèle : 88 Dominator

Production : 1955 - 1956

Catégorie : (R) Route

Norton
500 Dominator 88 - 1956
Norton crée son image en bicylindre

Pour répondre à la célèbre Triumph 500 Speed Twin, Bert Hopwood dessine, en 1947, pour Norton le moteur "Dominator", un bicylindre vertical de 500 cm3, qui se différencie de la Triumph entre autres par un arbre à cames unique. Dès lors, la firme de Birmingham, championne du mono à arbre à cames en tête, se lance dans la voie du twin culbuté.

Une tenue de route exemplaire



La série 88 apparut en 1951, remplaçant les 500 série 7. Le "Dominator" était monté dans un cadre tubulaire à double berceau très rigide, composé notamment de deux boucles entretoisées et doté de renforts importants à l'avant au tube de fourche. Ce cadre était l'œuvre des frères Mac Candless qui couraient sur les 500 Norton Manx de compétition. Il fut d'emblée adopté par tous les pilotes privés qui l'appelèrent "Featherbed" ("lit de plume" en anglais), tant il était efficace et rassurant et la moto bien suspendue. Norton en équipa toute sa gamme à partir de 1951. A noter enfin que, depuis 1938, toutes les Norton étaient équipées d'une fourche télescopique hydraulique ("Roadholder"). Dotée de l'un et de l'autre, la Norton 88 se révéla une excellente routière offrant confort et performance au prix, il est vrai, d'une certaine fragilité.

Le "Streamlining" : 


Au début des années soixante, le dessin des Norton évolua profondément. Les lignes s'allongent en abandonnant le style curviline des années cinquante. Reflétant les glorieux résultats de la firme en compétition, les Norton de route et de tourisme devenaient ainsi plus agressives. A la "Dominator" 88 s'ajouta la
 88 SS dotée d'un nouvel arbre à came et de deux carburateurs Amal. Cette dernière fut construite de 1961 jusqu'à 1966.

Bicylindre 4 t - 497 cm3 (66 x 72,6 mm) -
29,5 ch/7 000 tr/min - Soupapes culbutées - Graissage par carter sec - Allumage magnéto Carburateur Amal Monobloc - Boîte séparée AMC 4 rapports - Transmissions primaire et secondaire par chaînes - Cadre double berceau Featherbed - Suspensions av. télescopique, ar oscillante - Freins à tambour, av. simple came Ø 200 mm, ar. 178 mm - Pneus 19" - Réservoir 16 l - 186 kg - 145 km/h.

Dotée pour la circonstance d'une culasse à deux carburateurs, cette moto courut au Bol d'Or 1957 aux mains de Garnier et Lebrun.




Rédigé le  27 mars 2018 12:07  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site